C18002 : Essai de phase 1-2 évaluant la tolérance puis l’efficacité du TAK-448 sur la diminution de la testostérone, chez des patients ayant un cancer de la prostate. [essai clos aux inclusions]

Update Il y a 4 mois
Reference: RECF1418

| Between 40 years et 72 years

Extract

L’objectif de cet essai est d’évaluer la tolérance du TAK-448, chez des patients ayant un cancer de la prostate. Puis son efficacité comparer à la leuproreline sur la diminution de la testostérone. Dans la phase 1, les patients recevront une injection sous-cutanée de TAK-448 au niveau de l’abdomen, ainsi qu’une injection sous-cutanée d’un placebo au niveau du site controlatéral. Dans la phase 2, les patients seront répartis de façon aléatoire en deux groupes de traitement. Les patients du premier groupe recevront une injection sous-cutanée de TAK-448 SC au niveau de l’abdomen tous les mois pendant six mois. Les patients du deuxième groupe recevront une injection sous-cutanée de leuproreline au niveau de l’abdomen tous les mois pendant 6 mois.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 1-2, randomisé pour la phase 2 et multicentrique. Phase 1 : les patients reçoivent du TAK-448 SC au niveau de l’abdomen, ainsi qu’un placebo SC au niveau du site controlatéral. Phase 2, les patients sont randomisés en 2 bras : - Bras A : les patients reçoivent du TAK-448 SC au niveau de l’abdomen tous les mois pendant 6 mois. - Bras B : les patients reçoivent de la leuproreline SC au niveau de l’abdomen tous les mois pendant 6 mois.;


Primary objective

Phase 1 : Évaluer la tolérance et la pharmacocinétique d’une dose unique de TAK 448. Phase 2 : Évaluer la tolérance d’une dose répétée de TAK 448.;


Secondary objective

Phase 1 : Évaluer l'effet d'une formulation 1 mois dépôt de TAK-448 sur les taux sériques de testostérone et d'hormone lutéinisante, chez les patients sous traitement d’un agoniste GnRH. Phase 2 : Évaluer l'effet de doses répétées d'une formulation 1 mois dépôt de TAK 448 sur les concentrations sériques de testostérone. Phase 2 : Évaluer la pharmacocinétique du TAK 448 chez les patients recevant des doses multiples d'une formulation 1 mois dépôt de TAK-448. Phase 2 : Évaluer l'effet d'une formulation à libération sur 1 mois de TAK 448 sur la concentration sérique de PSA.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 40 ans et ≤ 72 ans.
  • Adénocarcinome de la prostate histologiquement confirmé, ayant terminé le traitement local depuis au moins 6 mois avant l’inclusion.
  • PSA sérique > 2 ng/mL.
  • Traitement concomitant ou potentiel par GnRH.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Espérance de vie ≥ 2 ans.
  • NYHA ≤ 2.
  • Données hématologiques : hémoglobine ≥ 11 g/dL.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases ≤ 2 x LNS, bilirubine totale
  • Fonction rénale : créatinine
  • Contraception efficace pour les hommes en âge de procréer durant l’essai et jusqu’à 3 mois après l’arrêt du traitement.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Cancer de la prostate métastatique avancée ou symptomatique nécessitant GnRH ou un traitement hormonal supplémentaire ou une chimiothérapie.
  • Castration chirurgicale.
  • Autre cancer nécessitant un traitement actif dans les 2 ans précédant l’inclusion, excepté un cancer de la peau.
  • Chirurgie cardiaque dans les 6 mois précédant le début du traitement ou chirurgie prévue dans les 6 mois, exceptée une chirurgie de la peau.
  • Fonction médullaire dégradée réduisant la tolérance à des prélèvements sanguins répétés.
  • Antécédent d'ostéoporose, non contrôlée par un traitement, ou fracture vertébrale ou fémorale dans l’année précédant le début de l’essai.
  • Antécédent de crises ou en cours sur les médicaments anticonvulsivants
  • Antécédent de maladie psychiatrique majeure, par exemple, un diagnostic de psychose ou psychiatrique, maladie nécessitant une hospitalisation dans l’année précédant le début de l’essai.
  • Antécédent d'abus de drogue ou d'alcool important.
  • Participation à un essai clinique dans les 2 mois précédent le début de l’essai.
  • Infection grave dans les 14 jours précédant le début du traitement.
  • Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
  • Pathologie cardio-vasculaire tel que ; infarctus du myocarde, cardiopathie ischémique symptomatique instable, arythmies en cours de grade > 2 (CTC), événement thrombo-embolique ou toute autre condition cardiaque dans les 6 mois précédant le début du traitement. Intervalle QTc > 500 ms, anomalie de l'ECG.
  • Traitement antérieur par un analogue de la GnRH ou un antagoniste des récepteurs aux androgènes comme l'hormonothérapie de première ligne.
  • Utilisation d’analogue ou d’antagoniste de la GnRH (en tant que thérapie adjuvante ou néoadjuvante) dans les 6 mois précédant l’inclusion.
  • Échec d’un traitement antérieur par un analogue de la GnRH.
  • Antécédent d’augmentation du PSA ou progression de la maladie sous analogue de la GnRH ou sous blocage androgénique.
  • Concentration de testostérone sérique
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.