JAEM : Essai de phase 2, randomisé évaluant la tolérance et l’efficacité du cisplatine et du pémétrexed avec ou sans cixutumumab, en traitement de première ligne, chez des patients ayant un carcinome ...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF1554

JAEM : Essai de phase 2, randomisé évaluant la tolérance et l’efficacité du cisplatine et du pémétrexed avec ou sans cixutumumab, en traitement de première ligne, chez des patients ayant un carcinome bronchique non à petites cellules en stade avancé et à cellules non-squameuses. [Informations issues du site clinicaltrials.gov et traduites par l'INCa] [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cet essai est d’évaluer l’efficacité de la combinaison du cixutunumab avec le cisplatine et le pémétrexed, chez des patients ayant un cancer bronchique non à petites cellules, en stade avancé et à cellules non-squameuses. Les patients seront répartis de façon aléatoire en deux groupes de traitement. Les patients du premier groupe recevront une perfusion de pémétrexed avec du cisplatine et du cixutumumab à J1. Les patients du second groupe recevront une perfusion de pémétrexed avec du cisplatine. Après quatre cures de traitement, les patients des deux groupes pourront poursuivre le traitement d'entretien toutes les trois semaines, en absence de rechute ou d’intolérance.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 2, randomisé et multicentrique. Les patients sont randomisés en 2 bras de traitement : - Bras A : les patients reçoivent l’association du pémétrexed IV avec du cisplatine IV et du cixutumumab IV à J1. - Bras B : les patientes reçoivent le même traitement que dans le bras A, mais sans le cixutumumab. Après 4 cures de traitement, les patients des 2 bras peuvent poursuivre le traitement d'entretien une fois tous les 21 jours jusqu'à progression de la maladie, apparition d’une toxicité inacceptable, ou tout autre critère de retrait.;


Primary objective

Évaluer la survie sans progression.;


Secondary objective

Évaluer le taux de réponse objective. Évaluer la survie globale. Évaluer le temps de réponse. Évaluer le temps d'aggravation des symptômes tels que mesurés par l'échelle des symptômes du cancer du poumon (LCSS). Évaluer la taille de la tumeur.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Carcinome bronchique non à petites cellules prouvé histologiquement ou cytologiquement.
  • Stade IV de la maladie au moment de l’entrée dans l’étude.
  • Métastases cérébrales cliniquement stable, non traitées par des stéroïdes après irradiation crânienne au moins 2 semaines avant l’entrée dans l’étude ou après résection chirurgicale effectuée au moins 28 jours avant l’entrée dans l’étude. Aucune preuve d’hémorragie du système nerveux centrale de Grade ≥ 1 basée sur des analyses réalisée avant traitement.
  • Tumeur mesurable ou non mesurable (RECIST V1.1).
  • Indice de performance
  • Esperance de vie ≥ 12 semaines.
  • Dernière dose de chimiothérapie adjuvante dans les 6 mois avant l’entrée dans l’étude.
  • Glycémie à jeun ≤ 100 mg/dL et hémoglobine
  • Fonction hématologique, rénale et hépatique adéquate.
  • Radiothérapie antérieure
  • Tissu tumoral disponible, issu d’une tumeur primaire ou d’origine métastatique.
  • Test de grossesse négatif pour les femmes dans les 7 jours avant utilisation d’un agent de tout essai thérapeutique et contraception efficace pour les hommes et les femmes en âge de procréer pendant l’étude et 6 mois après.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Participation à un essai clinique dans les 30 jours, impliquant un médicament expérimental ou un dispositif ou utilisation hors AMM d'un médicament ou d’un dispositif, ou inscription concomitante dans tout autre type de recherche médicale non compatible scientifiquement ou médicalement avec l’étude.
  • Présence de cellules squameuses prouvées histologiquement.
  • Tumeur contenant entièrement ou partiellement un cancer à petites cellules.
  • Maladie leptoméningées.
  • Chimiothérapie pour un cancer bronchique non à petites cellules en cours ou antérieure.
  • Traitement antérieur avec un autre agent ciblant le récepteur de l’EGF ou de l’insuline.
  • Traitement antérieur avec du pemetrexed.
  • Allergie connu ou réaction hypersensible à tout composant du traitement.
  • Diabète sucré.
  • Maladie intercurrente incontrôlée incluant entre autrre, une infection en cours ou active nécessitant des antibiotiques par voie parentérale, une insuffisance cardiaque congestive symptomatique, une hypertension non contrôlée, une arythmie cardiaque cliniquement significative …
  • Infection en cours ou active nécessitant un traitement par voie parentérale, avec des antibiotiques, des antifongiques ou des antiviraux.
  • Intervention chirurgicale majeure dans les 28 jours précédant la randomisation.
  • Transplantation antérieure par un organe autologue ou allogénique ou par un tissu.
  • Autre cancer dans les 5 ans, excepté un cancer de la peau, non mélanome curativement traité, un carcinome in situ ou une tumeur solide traitée.
  • Syndrome de la veine cave supérieure contre-indiquant une hydratation.
  • Maladie cliniquement pertinente des artères coronaires (New York Heart Association III ou IV) ou insuffisance cardiaque congestive.
  • Neuropathie périphérique de grade ≥ 2.
  • Accumulation de liquide ; ascite, ou épanchement pleural ne pouvant pas être contrôlé par le drainage ou d'autres procédures avant l’entrée dans l’étude.
  • Incapacité d'interrompre l'aspirine ou autres anti-inflammatoires non-stéroïdiens, autre qu'une dose d'aspirine ≤ 1,3 g/jour, pour une période de 5 jours (période de 8 jours pour les agents de longue durée d'action, tels que le piroxicam).
  • Incapacité de prendre une prémédication (acide folique, vitamine B12, ou corticoïdes) requis par l’AMM du pemetrexed.
  • Injection récente (dans les 30 jours suivant l'inscription) ou simultanées de vaccination contre la fièvre jaune.
  • Utilisation d’un agent d’un autre essai thérapeutique dans les 30 jours.
  • Autre cancer, excepté un carcinome basocellulaire ou squameux de la peau, ou carcinome in situ du col de l’utérus ou du sein.
  • Toute maladie chronique instable pouvant mettre en jeu la sécurité du patient ou sa compliance.
  • Femme enceinte ou allaitant.