HPV-RX : Essai de phase 1 évaluant la tolérance du cidofovir (Vistide®), associé comme agent radiosensibilisant à une radiochimiothérapie, chez des patientes ayant un cancer du col de l’utérus. [essai...

Update Le mois dernier
Reference: RECF0813

HPV-RX : Essai de phase 1 évaluant la tolérance du cidofovir (Vistide®), associé comme agent radiosensibilisant à une radiochimiothérapie, chez des patientes ayant un cancer du col de l’utérus. [essai clos aux inclusions]

Woman Man | Between 18 years et 70 years

Extract

L’objectif de cet essai est d'évaluer la tolérance d'un agent antiviral, le cidofovir (Vistide®), administré dans le cadre d'un traitement de radiothérapie et de chimiothérapie, chez des patientes ayant un cancer du col de l’utérus. L'action du cidofovir devrait pouvoir améliorer l'efficacité des traitements de radiothérapie. Les patientes recevront une radiothérapie avec tout d'abord une radiothérapie externe pelvienne pendant 5 semaines puis, après un intervalle maximum de 2 semaines, une curiethérapie utéro-vaginale et enfin, selon les situations et dans un intervalle maximum de 3 jours, une seconde radiothérapie externe. Les patientes recevront également 6 injections de cidofovir, 1 fois par semaine pendant les 2 semaines précédant le début de la radiothérapie puis toutes les 2 semaines pendant la radiothérapie. 4 doses pourront être successivement évaluées au cours de cet essai (schéma d’escalade de dose). Enfin, les patientes recevront également une chimiothérapie comprenant une perfusion de carboplatine toutes les semaines pendant la radiothérapie externe et la curiethérapie. Une étude biologique sera réalisée dans le cadre de cet essai.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 1 monocentrique. Les patientes reçoivent une radiothérapie avec tout d'abord une radiothérapie externe (RTE) pelvienne de 45 Gy sur 5 semaines puis, après un intervalle maximum de 2 semaines, une curiethérapie utéro-vaginale de 15 Gy et enfin, selon les situations et dans un intervalle maximum de 3 jours, une radiothérapie externe de surimpression paramétriale et/ou ganglionnaire. Les patientes reçoivent également 6 injections IV de cidofovir, 1 fois par semaine pendant les 2 semaines précédant le début de la radiothérapie puis toutes les 2 semaines pendant la radiothérapie. Le cidofovir est administré selon un schéma d’escalade de dose (4 paliers, 3 à 6 malades par palier). Par ailleurs, les patientes reçoivent également une chimiothérapie avec du carboplatine en IV toutes les semaines pendant la radiothérapie externe et la curiethérapie. Dans le cadre de cet essai sera menée une étude biologique de l'expression des oncoprotéines virales E6 et E7 du papilomavirus (HPV) durant le traitement.;


Primary objective

Déterminer la dose maximale tolérée du cidofovir associé à une radiochimiothérapie.;


Secondary objective

Évaluer l’influence du traitement sur l’expression des ARNm codants pour les oncoprotéines virales E6 et E7 d’HPV. Déterminer le taux de contrôle local.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans et ≤ 70 ans.
  • Carcinome épidermoïde ou adénocarcinome du col de l'utérus, de stade IB2 > 4 cm, II, III ou IVA (FIGO) sans métastase lombo-aortique.
  • HPV+ sur la tumeur initiale.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Espérance de vie > 3 mois.
  • Données hématologiques : polynucléaires neutrophiles > 2 x 109/L, plaquettes > 100 x 109/L, hémoglobine ≥ 9 g/L.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases
  • Fonction rénale : créatinine
  • Dosage béta HCG systématique pour les femmes non ménopausées.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Antécédent de cancer, excepté le carcinome baso-cellulaire.
  • Radiothérapie ou chimiothérapie antérieure.
  • Antécédent ou maladie psychiatrique évolutive.
  • Néphropathie.
  • Infection évolutive, active ou toute autre pathologie grave susceptible d’empêcher la patiente de recevoir le traitement.
  • Participation à un autre essai testant une molécule expérimentale dans les 30 jours précédant l’inclusion.
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
  • Femme enceinte.