Étude SUNRISES : étude de phase 2, randomisée évaluant la faisabilité et l'efficacité d’un traitement alternant sunitinib et évérolimus comparé à un traitement séquentiel par sunitinib suivi par évéro...

Update Il y a 4 mois
Reference: RECF2074

Étude SUNRISES : étude de phase 2, randomisée évaluant la faisabilité et l'efficacité d’un traitement alternant sunitinib et évérolimus comparé à un traitement séquentiel par sunitinib suivi par évérolimus, chez des patients ayant un cancer du rein métastatique à cellules claires. [Informations issues du site clinicaltrials.gov et traduites par l'INCa] [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité et la tolérance d’un traitement alternant sunitinib et évérolimus, comparé à un traitement séquentiel par sunitinib suivi par évérolimus, chez des patients ayant un cancer du rein métastatique à cellules claires. Les patients seront répartis de façon aléatoire en deux groupes : Les patients du premier groupe recevront deux cures de traitement par sunitinib, quatre semaines sur deux, pendant douze semaines, suivi d’un traitement par évérolimus administré tous les jours, pendant 12 semaines, avec une semaine sans traitement. Les patients du deuxième groupe recevront un traitement standard par sunitinib jusqu’à la rechute suivi d’un traitement par évérolimus administré tous les jours, pendant 12 semaines, avec une semaine sans traitement, jusqu’à la rechute.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 2, randomisée et multicentrique. Les patients sont randomisés en deux bras : - Bras A : les patients reçoivent un traitement alternant le sunitinib, pendant 12 semaines, avec 2 cures de 4 semaines de traitement et de 2 semaines sans traitement, suivi d’un traitement par évérolimus tous les jours, pendant 12 semaines, avec une semaine sans traitement. - Bras B : les patients reçoivent un traitement standard par sunitinib jusqu’à progression suivi d’un traitement par évérolimus tous les jours, pendant 12 semaines, jusqu’à progression.;


Primary objective

Evaluer le taux de survie sans progression à 1 an.;


Secondary objective

Comparer le taux de survie sans progression entre les deux bras. Evaluer la survie globale. Evaluer la sécurité d’emploi du traitement. Evaluer le taux de réponse objective.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Carcinome rénal avec cellules claires prédominantes histologiquement confirmé.
  • Maladie avancée, métastatique et non résécable.
  • Lésions cibles et/ou non-cibles selon les critères RECIST 1,1.
  • Traitement adjuvant arrêté au moins 2 ans avant le traitement de l’étude.
  • Espérance de vie ≥ 3 mois.
  • Score du risque pronostique faible ou intermédiaire selon la classification du MSKCC (Memorial Sloan-Kettering Cancer Center), défini par 2 facteurs de risque au maximum : indice de Karnofsky
  • Indice de performance ≤ 1 (ECOG).
  • Fonction de la moelle osseuse adéquate.
  • Fonction hépatique adéquate.
  • Fonction rénale : créatinine sérique ≤ 1,5 x LNS.
  • Fonction cardiaque : FEVG ≥ 55% par MUGA scans balayage de la piscine de sang ou FEVG normale par échocardiogramme, pression artérielle systolique (PAS) ≤ 140 mmHg, pression artérielle diastolique (PAD)
  • Patient en mesure de commencer le traitement de l’étude dans les 7 jours suivant l'inclusion.
  • Contraception efficace pour les hommes et les femmes en âge de procréer.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Traitement systémique antérieur.
  • Traitement antérieur par des agents ciblant la voie de VEGF ou de mTOR ou des inhibiteurs multikinases.
  • Traitement expérimental dans les 4 dernières semaines.
  • Immunothérapie, ou chimiothérapie, ou radiothérapie dans les 4 dernières semaines (6 semaines pour les nitrosourées).
  • Intervention chirurgicale majeure dans les 4 dernières semaines, ou prévus dans les 6 prochainnes semaines.
  • Métastases actives du système nerveux central.
  • Autre maladie maligne diagnostiquée au cours des 5 dernières années, excepté un carcinome épidermoïde superficiel, ou un carcinome cutané basocellulaire de la peau, ou un cancer superficiel de la vessie (T1 et G1 ou T1 et G2), ou un cancer du col de l’utérus de phase 1, traités avec succès.
  • Sérologie VIH positive connue.
  • Hépatite chronique confirmée due au virus de l'hépatite B ou C.
  • Maladie cardiaque cliniquement significative (NYHA grade III ou IV).
  • Antécédent d'hypertension nécessitant une hospitalisation.
  • Autres maladie graves.
  • Grade 3 selon NCI CTC version 4.0 ou hémorragie aggravée dans les 4 dernières semaines.
  • Infarctus du myocarde, angine de poitrine sévère ou instable, pontage coronarien ou périphérique, insuffisance cardiaque congestive ou symptomatique, accident vasculaire cérébral ou accident ischémique transitoire, ou embolie pulmonaire, dans la dernière année.
  • Altération préexistante de la thyroïde avec une fonction thyroïdienne anormale malgré un traitement adéquat.
  • Présence de troubles du rythme cardiaque de grade ≥ 2 (NCI CTCAE version 4.0), fibrillation auriculaire de tout grade, intervalle QT (QTc) corrigé > 450 msec pour les hommes ou > 470 msec pour les femmes.
  • Diabète non contrôlé défini par une glycémie sérique à jeûn > 1,5 x LNS.
  • Allergie ou hypersensibilité connue à l'évérolimus, au sunitinib ou à l'iode.
  • Condition médicale ou psychiatrique pouvant l’obtention du consentement éclairé, l’observance aux procédures de l’étude et à toutes autres exigences du protocole.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.