Étude BLU-285-1303 : étude de phase 3 randomisée comparant l’efficacité de l’avapritinib (BLU-285) avec celle du régorafénib chez des patients ayant une tumeur stromale gastro-intestinale localement a...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF3562

Étude BLU-285-1303 : étude de phase 3 randomisée comparant l’efficacité de l’avapritinib (BLU-285) avec celle du régorafénib chez des patients ayant une tumeur stromale gastro-intestinale localement avancée, non résécable ou métastatique.

Woman and Man | 18 years and more

Extract

Les tumeurs stromales gastro-intestinales (TSGI) sont une forme très rare de cancers du tube digestif, représentant environ 1 % des tumeurs digestives. Elles se développent à partir de certaines cellules, appelées cellules de Cajal, qui se multiplient de façon anormale et peuvent envahir tous les segments du tube digestif. Dans certains cas, les cellules cancéreuses peuvent former des métastases en se propageant dans l’organisme et en atteignant d’autres organes comme le foie. L’avapritinib (BLU-285) et le régorafénib sont des traitements capables de cibler spécifiquement certaines protéines dont l’activité anormale contribue au développement et au maintien des tumeurs stromales gastro-intestinales. L’objectif de cette étude est de comparer l’efficacité de l’avapritinib (BLU-285) avec celle du régorafénib chez des patients ayant une tumeur stromale gastro-intestinale localement avancée, non résécable ou métastatique. Les patients seront répartis de façon aléatoire en 2 groupes. Les patients du premier groupe recevront de l’avapritinib (BLU-285) tous les jours jusqu’à progression de la maladie ou intolérance au traitement. Les patients du deuxième groupe recevront du régorafénib tous les jours pendant 3 semaines. Le traitement sera répété toutes les 4 semaines jusqu’à progression de la maladie ou intolérance au traitement. Les patients du deuxième groupe ayant une progression de la maladie confirmée par un examen radiologique central pendant l’étude pourront être inclus dans le premier groupe en cours d’étude. Les patients seront revus 2 semaines et 1 mois après la dernière dose du traitement à l’étude puis toutes les 8 semaines jusqu’à progression de la maladie ou jusqu’au début d’un nouveau traitement, puis tous les 2 mois.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 3 randomisée, en groupes parallèles et multicentrique. Les patients sont randomisés en 2 bras. - Bras A : les patients reçoivent de l’avapritinib (BLU-285) PO tous les jours jusqu’à progression de la maladie ou intolérance au traitement. - Bras B : les patients reçoivent du régorafénib PO tous les jours pendant 3 semaines. Le traitement est répété toutes les 4 semaines jusqu’à progression de la maladie ou intolérance au traitement. Les patients du bras B ayant une progression de la maladie confirmée par un examen radiologique central pendant l’étude peuvent être inclus dans le premier groupe en cours d’étude. Les patients sont revus 2 semaines et 1 mois après la dernière dose du traitement à l’étude puis toutes les 8 semaines jusqu’à progression de la maladie ou jusqu’au début d’un nouveau traitement, puis tous les 2 mois.;


Primary objective

Évaluer l’efficacité de l’avapritinib.;


Secondary objective

Évaluer le taux de réponse objective par évaluation radiologique centrale selon les critères RECIST v1.1. Évaluer la survie globale. Évaluer le score de fonctionnement physique à l’aide du questionnaire EORTC QLQ-C30. Évaluer le score de douleur à l’aide du questionnaire EORTC QLQ-C30. Évaluer le score de fonctionnement personnel à l’aide du questionnaire EORTC-QLQ-C30. Évaluer le score de perte d’appétit à l’aide du questionnaire EORTC-QLQ-C30. Évaluer la sécurité et la tolérance. Évaluer le taux de réponse de la maladie déterminé selon les critères mRECIST v1.1 et par une évaluation radiologique centrale selon les critères de Choi. Évaluer le taux de contrôle de la maladie selon les critères mRECIST v1.1. Évaluer la durée de réponse selon les critères mRECIST v1.1. Évaluer l’effet de l’avapritinib par les scores EORTC-QLQ-C30. Déterminer l’exposition systémique à l’état d’équilibre de l’avapritinib. Évaluer la perception des douleurs abdominales. Corréler l’efficacité clinique avec le sous-type génétique (KIT ou PDGFRα) et d’autres fractions d’allèles mutants de gènes pertinents au cancer, mesurés dans l’ADN tumoral circulant (ADNtc). Évaluer la perception de la fonction cognitive déclarée par le patient à l’aide des scores FACT. Évaluer les résultats rapportés par le patient à l’aide des questionnaires PGI-S et PGI-C. Évaluer l’état de santé à l’aide du questionnaire EQ-5D-5L.


Inclusion criteria

  • Âge ≥ 18 ans.
  • Tumeur stromale gastro-intestinale métastatique ou non résécable confirmée histologiquement.
  • Traitement antérieur par imatinib et 1 ou 2 autres inhibiteurs de la tyrosine kinase y compris en traitement adjuvant, présentant une progression de la maladie objective, un bénéfice clinique inadéquat ou une intolérance.
  • Indice de performance ≤ 2 (OMS).
  • Fonction cardiaque : intervalle QT corrigé ≤ 450 msec (formule de Fridericia).
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins pendant 30 jours pour les femmes et 90 jours pour les hommes après la fin du traitement à l’étude.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Phénotype KIT et PDGRFα sauvage.
  • Métastases cérébrales.
  • Plaie non cicatrisée, ulcère ou fracture osseuse.
  • Antécédents d’épilepsie requérant un traitement antiépileptique.
  • Antécédent ou présence de maladie, condition médicale, antécédents chirurgicaux, condition physique ou anomalie biologique cliniquement significatifs.
  • Antécédent ou présence d’une autre malignité primaire diagnostiquée ou requérant un traitement dans les 3 ans avant la randomisation.
  • Maladie cardiovasculaire cliniquement significative, maladie thromboembolique ou risque significatif de saignements.
  • Traitement antérieur par de l’avapritinib ou du régorafénib.
  • Plus de 3 traitements antérieurs différents par inhibiteurs de la tyrosine kinase.
  • Traitement anticancéreux systémique antérieur dans les 2 semaines précédant la randomisation.
  • Traitement antérieur par un facteur de croissance hématopoïétique dans les 14 jours précédant la randomisation.
  • Traitement concomitant par un inhibiteur ou un inducteur puissant du CYP3A4.
  • Intervention chirurgicale majeure dans les 14 jours précédant la randomisation ou traumatisme significatif dans les 28 jours précédant la randomisation.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.