Étude BX-PK-IPC 2013-016 : étude de phase 2, évaluant l’efficacité d’un conditionnement myéloablatif associant fludarabine, Thymoglobuline®, et busulfan (Busilvex®) à dose adaptée, chez des patients a...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF2412

Étude BX-PK-IPC 2013-016 : étude de phase 2, évaluant l’efficacité d’un conditionnement myéloablatif associant fludarabine, Thymoglobuline®, et busulfan (Busilvex®) à dose adaptée, chez des patients ayant une hémopathie maligne à haut risque, candidats à une greffe allogénique. [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 55 years and more

Extract

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité d’un conditionnement myéloablatif associant fludarabine, thymoglobuline, et busulfan (Busilvex®) à dose adaptée, chez des patients ayant une hémopathie maligne à haut risque, candidats à une greffe allogénique. Les patients recevront un traitement comprenant de la fludarabine administrée en perfusion intraveineuse pendant cinq jours, de la Thymoglobuline® administrée en perfusion intraveineuse pendant deux jours, et du busulfan administré en perfusion intraveineuse à 130 mg/m2/j, puis à la dose la mieux adapté pendant quatre jours. Ces traitements seront administrés sur une durée de cinq jours, suivis d'une greffe allogénique à partir d'un donneur familial ou d’un donneur volontaire compatible. Le contrôle de la réactivité entre le malade greffé et le donneur sera assuré par la ciclosporine A, administrée en perfusion intraveineuse pendant l'hospitalisation puis par voie orale pour une durée totale de six mois. Dans le cadre d’une étude pharmacocinétique, des prélèvements sanguins seront réalisés avant l’allogreffe, le premier jour et le dernier jour d’administration du busulfan, afin de déterminer la dose la mieux adaptée. Après l’allogreffe, les patients seront revus toutes les semaines pendant un mois, puis tous les mois pendant six mois, ensuite une fois tous les deux mois jusqu'à un an, et enfin une fois tous les trois mois jusqu'à deux ans. Le bilan de suivi comprendra notamment un examen clinique et un examen biologique.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 2, non randomisée et monocentrique. Les patients reçoivent un traitement comprenant de la fludarabine en perfusion IV de j-6 à J-2, de la Thymoglobuline® en perfusion IV à J-3 et J-2, et du busulfan en perfusion IV à 130 mg/m2/j à J-6, puis à la dose la mieux adapté de J-4 à J-2 avant l’allogreffe. Ces traitements sont administrés sur une durée de 5 jours, suivis d'une greffe allogénique à partir d'un donneur familial ou d’un donneur volontaire compatible. L’immunosuppression post-greffe est assurée par la ciclosporine A, administrée en perfusion IV pendant l'hospitalisation puis par voie orale pur une durée totale de 6 mois. Dans le cadre d’une étude pharmacocinétique, des prélèvements sanguins sont réalisés à J-6 et J-2 avant l’allogreffe afin de déterminer la dose la mieux adapté de busulfan. Après l’allogreffe, les patients sont revus toutes les semaines pendant 1 mois, puis tous les mois pendant 6 mois, ensuite 1 fois tous les 2 mois jusqu'à M12, et enfin 1 fois tous les 3 mois jusqu'à M24. Le bilan de suivi comprend notamment un examen clinique et un examen biologique.;


Primary objective

Déterminer l’efficacité d’un conditionnement myéloablatif associant fludarabine, thymoglobuline, et busulfan à dose adaptée en fonction d’une pharmacocinétique réalisée au premier jour d’administration du busulfan, en préparation à une greffe allogénique.;


Secondary objective

Étudier la pharmacocinétique du Busulfan réalisée au 1er jour d’administration, permettant l’adaptation de doses sur les trois jours restants d’administration du busulfan afin de contrôler l’exposition du patient. Déterminer la tolérance de la greffe allogénique, en termes de chimérisme (M1, m2 et M3) et de récupération hématologique. Évaluer le taux de réponse au traitement. Évaluer l’incidence du greffon contre l’hôte (GVH) aiguë et chronique. Évaluer l’incidence de la rechute. Évaluer l’incidence de la mortalité non liée à la rechute. Évaluer la survie globale. Évaluer la tolérance à 6 mois.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 55 ans.
  • Présence d’un donneur identique familial ou non familial (10/10 au niveau de HLA).
  • Maladie considérée « chimio-sensible » : maladie en rémission complète ou partielle (RC, RP) ou maladie stable (MS).
  • Patient affilié à la sécurité sociale.
  • Contraception efficace pour les hommes et les femmes en âge de procréer et jusqu'à 12 mois après la fin du traitement.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Allogreffe antérieure.
  • Contre-indication à une greffe allogénique.
  • Autre maladie cancéreuse évolutive de façon concomitante.
  • Affection psychiatrique évolutive.
  • Impossibilité de se soumettre au suivi médical de l’étude pour des raisons géographiques, sociales ou psychiques.
  • Patient en situation d’urgence, ou majeur faisant l’objet d’une mesure de protection légale (sous tutelle, curatelle ou sauvegarde de justice), ou toute condition qui pourrait interférer avec la signature du consentement par le patient.
  • Sérologie VIH positive ou infection par le virus de l’hépatite C évolutive nécessitant un traitement.
  • Femme enceinte, susceptible de l’être, ou en cours d’allaitement.