Etude Mylofrance 4 – ALFA140 : étude de phase 2-3, randomisée comparant le traitement par gemtuzumab ozogamicine (GO) en association avec la cytarabine au traitement standard par idarubicine en associ...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF2654

Etude Mylofrance 4 – ALFA140 : étude de phase 2-3, randomisée comparant le traitement par gemtuzumab ozogamicine (GO) en association avec la cytarabine au traitement standard par idarubicine en association avec la cytarabine chez des patients âgés de 65 ans à 80 ans et ayant une leucémie aiguë myéloïde de caryotype non défavorable. [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | Between 65 years et 80 years

Extract

La leucémie aiguë myéloïde (LAM) est caractérisée par la présence de cellules tumorales anormales et immatures, appelées « blastes » qui envahissent la moelle osseuse. Celle-ci ne peut alors plus fonctionner correctement et assurer la production des cellules sanguines normales. Le traitement habituel de la LAM est une chimiothérapie administrée en 3 phases mais elle dépend de nombreux facteurs, notamment de l’âge et du sous-type de LAM. Malgré les avancées cliniques dans ce domaine chez les patients de moins de 60 ans, aucun nouveau médicament n’a été à ce jour enregistré pour le traitement des LAM du sujet âgé. L’objectif de cette étude est de comparer l’efficacité d’un traitement par gemtuzumab ozogamicine (G0) avec de la cytarabine au traitement de référence chez des patients âgés de 65 à 80 ans et ayant une LAM. L’étude se déroulera en 3 phases de traitement : une phase d’induction, de rattrapage et de consolidation. Lors de la phase d’induction, les patients seront répartis de façon aléatoire en 2 groupes : Les patients du premier groupe recevront du GO par voie intraveineuse (IV) en 2h le 1er et le 4ème jour et de la cytarabine par voie IV en continue pendant la 1ère semaine de la cure. Les patients du deuxième groupe recevront de l’idarubicine par voie IV en 30 min du 1er au 3ème jour et de la cytarabine par voie IV en continue pendant la 1ère semaine de la cure. Lors de la phase de rattrapage, la réponse au traitement sera évaluée au plus tard après 1 mois et demi de traitement et les patients ayant une maladie réfractaire (c’est-à-dire résistante au traitement) pourront recevoir un traitement de rattrapage : Les patients du premier groupe recevront du GO par voie IV en 2h le 1er jour et de la cytarabine par voie IV en 2h le 1er, 3ème et 5ème jour de la cure. Les patients du deuxième groupe recevront de la cytarabine par voie IV en 2h le 1er, 3ème et 5ème jour de la cure. Les patients n’ayant pas obtenu de réponse complète ou partielle après 2 cures de traitement seront sortis de l’étude et traités selon le choix de l’investigateur. Lors de phase de consolidation, les patients en réponse complète ou partielle recevront 2 cures de consolidation : Les patients du premier groupe recevront une première cure de consolidation avec du GO par voie IV en 2h le 1er jour, de la cytarabine par voie IV en 2h le 1er, 3ème et 5ème jour et une deuxième cure de consolidation 45 jours après avec de la cytarabine par voie IV en 2h le 1er, 3ème et 5ème jour. Les patients du deuxième groupe recevront deux cures de consolidation espacées de 45 jours avec de la cytarabine par voie IV en 2h le 1er, 3ème et 5ème. Les patients seront suivis pendant 2 ans.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude exploratoire de phase 2-3, randomisée et multicentrique. L’étude comporte 3 phases de traitement : une phase d’induction, de rattrapage et de consolidation. Phase d’induction : Les patients sont randomisés en 2 bras : - Bras A1 (expérimental) : les patients reçoivent du gemtuzumab ozogamicine (GO) par voie IV en 2h à J1 et J4 et de la cytarabine par voie IV en continue sur 24h de J1 à J7. - Bras B1 (standard) : les patients reçoivent de l’idarubicine par voie IV en 30 min de J1 à J3 et de la cytarabine par voie IV en continue sur 24h de J1 à J7. Phase de rattrapage : La réponse au traitement est évaluée au plus tard à J42 et les patients ayant une maladie réfractaire peuvent recevoir un traitement de rattrapage : - Bras A2 : les patients reçoivent du GO par voie IV en 2h à J1 et de la cytarabine par voie IV en 2h à J1, J3 et J5. - Bras B2 : les patients reçoivent de la cytarabine par voie IV en 2h à J1, J3 et J5. Les patients n’ayant pas obtenu de réponse complète ou partielle (RC, RCi ou RCp) après 2 cures sont sortis de l’étude et traités selon le choix de l’investigateur. Phase de consolidation : Les patients en RC, RCp ou RCi reçoivent 2 cures de consolidation : - Bras A3 : les patients reçoivent une première cure de consolidation avec du GO par voie IV en 2h à J1, de la cytarabine par voie IV en 2h à J1, J3 et J5 et une deuxième cure de consolidation 45 jours après avec de la cytarabine par voie IV en 2h à J1, J3 et J5. - Bras B3 : les patients reçoivent deux cures de consolidation espacées de 45 jours avec de la cytarabine par voie IV en 2h à J1, J3 et J5. La décision quant à une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques revient à l’équipe médicale. Les patients sont suivis pendant 2 ans.;


Primary objective

Evaluer l’efficacité de l’administration de 2 doses de gemtuzumab ozogamicine (GO) pendant l’induction et d’une dose de GO pendant la première consolidation, en association avec la cytarabine.;


Secondary objective

Evaluer la tolérance de l’utilisation de doses répétées de GO en association avec la cytarabine. Mesurer les interactions entre le traitement et les caractéristiques biologiques au diagnostic ou après traitement (maladie résiduelle).


Inclusion criteria

  • Age ≥ 65 ans et ≤ 80 ans.
  • Leucémie aiguë myéloïde (LAM) diagnostiquée histologiquement et non traitée antérieurement en dehors de l’hydroxyurée.
  • Groupe cytogénétique intermédiaire ou favorable.
  • Indice de performance ≤ 3 (OMS).
  • Fonction cardiaque estimée par mesure échographique ou isotopique dans les limites de la normale.
  • Fonction rénale : créatinine ≤ 2,5 x LNS.
  • Fonction hépatique : transaminases ≤ 2,5 x LNS, bilirubine ≤ 2 x N, en dehors d’un envahissement spécifique du foie.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Leucémie aiguë promyélocytaire (LAM3).
  • Caryotype défavorable défini par les anomalies suivantes : -5/5q-, -7, t(6;9), t(v;11q23) sauf t(9;11), inv(3)(q21;q26.2), caryotype complexe (≥ 3 anomalies) (recommandations ELN).
  • LAM secondaire à un traitement par chimiothérapie ou radiothérapie.
  • LAM secondaire à un syndrome myélodysplasique ou à un syndrome myéloprolifératif.
  • Antécédent de cancer, à l’exception des carcinomes in situ et des carcinomes cutanés.
  • Infection sévère et non contrôlée au moment de l’inclusion.
  • Sérologie VIH positive.
  • Sérologie VHB positive.
  • Sérologie VHC positive.