COLOMET : Essai visant à élaborer des modèles prédictifs des effets thérapeutiques du cétuximab et du bévacizumab chez des patients ayant un cancer colorectal avec métastases hépatiques. [essai clos a...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF0324

COLOMET : Essai visant à élaborer des modèles prédictifs des effets thérapeutiques du cétuximab et du bévacizumab chez des patients ayant un cancer colorectal avec métastases hépatiques. [essai clos aux inclusions]

Extract

Les lésions secondaires des cancers colorectaux sont habituellement traitées par chimiothérapie. Récemment des études ont montré qu'une thérapie ciblée par anticorps monoclonaux pouvait compléter l'action antitumorale. L'objectif de cet essai est de rechercher comment prédire la qualité de la réponse thérapeutique à l'association d'un anticorps monoclonal - le cétuximab (Erbitux®) ou le bévacizumab (Avastin®) - à une chimiothérapie classique. Au cours des 2 semaines précédant le début du traitement par anticorps, 3 examens seront réalisés : un scanner, une tomographie par émission de positons et une échographie avec injection d'un produit de contraste. Les patients recevront ensuite soit le bévacizumab, soit le cétuximab associé à une chimiothérapie. Les patients qui n'ont jamais eu de traitement par bévacizumab recevront l'anticorps en perfusion (de 30 à 90 min en fonction de la tolérance) et une perfusion de 5-fluorouracile associée ou non à de l'irinotécan. Le 5-fluorouracile sera administré avant le bévacizumab lors de la première cure et après le bévacizumab lors des cures suivantes. Les patients déjà traités par bévacizumab ayant un cancer du côlon métastatique n'ayant pas répondu à une première chimiothérapie, recevront du cétuximab en perfusion une fois par semaine associé à de l'irinotécan en perfusion toutes les 2 semaines. Une première évaluation par tomographie par émission de positons (pour le cétuximab) et échographie de contraste (tous les patients) sera réalisée au bout de 3 semaines et une seconde évaluation par scanner et échographie au bout de 7 semaines de traitement. Le traitement sera interrompu si la pathologie progresse après 7 semaines de traitement. Dans les autres cas, le traitement sera poursuivi jusqu'à progression ou toxicité inacceptable et une évaluation sera réalisée par scanner tous les 2 mois jusqu'à 6 mois.


Scientific Abstract

Il s'agit d'un essai de phase 4 à visée pronostique, non randomisé, multicentrique. Dans les 15 jours précédant le début du traitement par anticorps, une TEP au 18-FDG, un scanner et une échographie de contraste (Sonovue®) sont réalisées. Lors de la première échographie, une biopsie de la métastase cible sera faite pour l'analyse IHC et l'analyse de l'ADN. Les patients reçoivent ensuite soit le bévacizumab, soit le cétuximab associé à une chimiothérapie. Les patients jamais traités par bévacizumab, reçoivent l'anticorps monoclonal en perfusion IV de 30 à 90 min une fois tous les 14 jours associé à une perfusion IV de 5-FU et le cas échéant d'irinotécan. Le 5-FU est administré avant le bévacizumab lors de la première cure et après le bévacizumab lors des cures suivantes. Les patients déjà traités par bévacizumab, ou ayant un cancer du côlon métastatique ayant résisté à une chimiothérapie première, reçoivent du cétuximab en perfusion IV une fois par semaine associé à de l'irinotécan en perfusion IV tous les 14 jours. Une première évaluation par TEP (pour le cétuximab) et échographie de contraste (tous les patients) est réalisée au bout de 3 semaines et une seconde évaluation par scanner et échographie au bout de 7 semaines de traitement. Le traitement est interrompu si les patients sont en progression après 7 semaines de traitement. Dans les autres cas, le traitement est poursuivi jusqu'à progression ou toxicité inacceptable et une évaluation est réalisée par scanner tous les 2 mois jusqu'à 6 mois.;


Primary objective

Élaborer à partir des critères de biologie tumorale et/ou des critères d'imagerie fonctionnelle un modèle prédictif précoce à J21 de la réponse aux anticorps.;


Secondary objective

Rechercher une corrélation entre l'amplitude de la réponse à 7 semaines de traitement et la réponse à 6 mois. Objectifs de structuration : développer la tumorothèque, standardiser l'imagerie des métastases des cancers colorectaux, préparer l'utilisation des produits de contraste d'imagerie comme vecteurs thérapeutiques.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Adénocarcinome du côlon ou du rectum histologiquement prouvé, soit préalablement réséqué, soit non symptomatique.
  • Métastases hépatiques synchrones ou métachrones.
  • Indice de performance ≤ 2 (OMS).
  • Espérance de vie > 3 mois.
  • Données hématologiques : polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 G/L, plaquettes >= 100 G/L.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases ≤ 5 x LNS, bilirubine
  • Fonction rénale : créatinine ≤ 135 µmol/L.
  • Possibilité de biopsie de la lésion hépatique identifiée à l'échographie.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Tumeur symptomatique en place.
  • Antécédent d'autres cancers non guéris.
  • Conditions médicales, infection active ou maladie grave notamment: angor ou infarctus du myocarde dans les 6 mois précédents.
  • Femme enceinte ou allaitant.