Étude MM-398-07-02-03 : étude de phase 2 randomisée visant à comparer la sécurité, la tolérance et l’efficacité de l’irinotécan nanoliposomal (nal-IRI) en association à d’autres traitements anticancér...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF3311

Étude MM-398-07-02-03 : étude de phase 2 randomisée visant à comparer la sécurité, la tolérance et l’efficacité de l’irinotécan nanoliposomal (nal-IRI) en association à d’autres traitements anticancéreux au nab-paclitaxel associé à la gemcitabine chez des patients ayant un adénocarcinome du pancréas métastatique non traité antérieurement. [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

Le cancer du pancréas prend naissance dans les cellules du pancréas, le plus souvent dans les cellules du canal pancréatique, donnant lieu à l’adénocarcinome du pancréas, qui représente 95 % des cas de cancer du pancréas. Le seul traitement curatif de l’adénocarcinome du pancréas est la résection chirurgicale, qui n’est possible que dans 10 à 15 % des cas. Les patients non opérables sont traités avec une chimiothérapie. Par conséquent, il est nécessaire de développer ou d’identifier des stratégies de traitement plus efficaces. L’objectif de cette étude est de comparer la sécurité, la tolérance et l’efficacité du nal-IRI en association à d’autres traitement anticancéreux au nab-paclitaxel associé à la gemcitabine chez des patients ayant un adénocarcinome du pancréas métastatique non traité antérieurement. Dans la première partie de l’étude, les patients recevront de l’irinotécan nanoliposomal (nal-IRI) associé au 5-fluorouracile et à l’oxaliplatine, en exploration de dose puis en expansion de dose. Différentes doses de nal-IRI seront testées afin de déterminer la dose la mieux adaptée à administrer. Dans la deuxième partie de l’étude, les patients seront répartis de façon aléatoire en 3 groupes. Les patients du premier groupe recevront du nal-IRI associé à de l’oxaliplatine et, soit à du 5-fluorouracile, soit à de la leucovorine. Les patients du deuxième groupe recevront du nal-IRI associé, soit à du 5-fluorouracile, soit à de la leucovorine. Les patients du troisième groupe recevront du nab-paclitaxel associé à la gemcitabine. Les patients seront traités jusqu’à la progression ou intolérance au traitement. Les patients auront une visite de suivi environ 30 jours après la fin du traitement de l’étude puis ils seront suivis tous les 2 mois par téléphone, courrier électronique ou visite jusqu’à la fin de l’étude.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 2 randomisée, en groupes parallèles et multicentrique. L’étude se déroule en 2 parties : Partie 1 : les patients reçoivent de l’irinotécan nanoliposomal (nal-IRI) en IV associé au 5-fluorouracile en IV et à l’oxaliplatine en IV en exploration de dose puis en expansion de dose. Partie 2 : les patients sont randomisés en 3 bras : - Bras A : les patients reçoivent du nal-IRI en IV associé à de l’oxaliplatine en IV et soit à du 5-fluorouracile en IV, soit à de la leucovorine en IV. - Bras B : les patients reçoivent du nal-IRI en IV associé soit à du 5-fluorouracile en IV, soit à de la leucovorine en IV. - Bras C : les patients reçoivent du nab-paclitaxel en IV associé à de la gemcitabine en IV. Les patients sont traités jusqu’à progression de la maladie ou intolérance au traitement. Les patients ont une visite de suivi environ 30 jours après la fin du traitement de l’étude puis ils sont suivis tous les 2 mois par téléphone, courrier électronique ou visite jusqu’à la fin de l’étude.;


Primary objective

Évaluer la sécurité par le suivi des événements indésirables et des événements indésirables graves (partie 1). Déterminer les toxicités limitant la dose (partie 1). Évaluer la survie sans progression (partie 2).;


Secondary objective

Déterminer les paramètres pharmacocinétiques (concentration maximale plasmatique, concentration moyenne plasmatique, concentration minimale plasmatique, aire sous la courbe de la concentration plasmatique par rapport au temps, clairance totale, volume de distribution apparente) de l’irinotécan, du SN-38 et de l’oxaliplatine (partie 1). Évaluer la survie sans progression (partie 1). Évaluer la survie globale (partie 1). Évaluer le taux de réponse globale (partie 1). Évaluer le taux de contrôle de la maladie (partie 1). Évaluer la survie globale (partie 2). Évaluer le taux de réponse globale (partie 2). Évaluer la réponse du CA19-9 (diminution des niveaux de CA19-9 par rapport aux valeurs avant traitement) (partie 2). Évaluer la qualité de vie reliée à la santé à l’aide des questionnaires EORTC-QLQ-C30 et EQ-5D-5L (partie 2). Évaluer le profil de sécurité et d’événements indésirables (partie 1 et 2). Évaluer la prolongation potentielle de l’intervalle QT corrigé (correction de Fridericia) avec le traitement nal-IRI (partie 2).


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Adénocarcinome du pancréas confirmé par histologie ou cytologie non traité antérieurement de stade métastatique.
  • Partie 1 : maladie non résécable, localement avancée ou métastatique, diagnostiquée dans les 6 semaines avant l’inclusion. Partie 2 : maladie métastatique, diagnostiquée dans les 6 semaines avant la randomisation.
  • Au moins une lésion tumorale mesurable par tomographie assistée par ordinateur ou imagerie par résonance magnétique selon les critères RECIST 1.1.
  • Indice de la performance ≤ 1 (OMS) à la sélection et dans les 72h avant inclusion/randomisation.
  • Fonction hématologique, hépatique, rénale et cardiaque adéquates.
  • Fonction pancréatique : albumine sérique ≥ 3g/dL à la sélection et dans les 72h avant inclusion/randomisation.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Métastases du système nerveux central non contrôlées.
  • Carcinome neuroendocrine ou à cellules acineuses du pancréas.
  • Trouble gastrointestinal cliniquement significatif.
  • Antécédent d’une deuxième tumeur maligne dans les 3 dernières années. Les patients ayant un antécédent d’un cancer in situ ou un cancer basocellulaire ou squameux de la peau sont éligibles.
  • Traitement antérieur pour un cancer du pancréas de stade métastatique (ou localement avancé, uniquement pour la partie 1) avec une chirurgie (la pose d’un stent est autorisée), radiothérapie, chimiothérapie ou traitement expérimental.
  • Traitement antérieur pour un cancer du pancréas avec une chimiothérapie (un sensibilisateur aux radiations est autorisé si le traitement est terminé plus de 6 moins avant).
  • Contre-indication au nal-IRI, à l’irinotécan, au 5-fluorouracile, à la leucovorine, à l’oxaliplatine, au nab-paclitaxel (seulement pour la partie 2) ou à la gemcitabine (seulement pour la partie 2).
  • Utilisation des inhibiteurs ou des inducteurs puissants du CYP3A4 ou du CYP2C8.
  • Symptômes ou signes de détérioration de la maladie primaire cliniquement non acceptables à la sélection.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.