Étude Endoluung : étude de phase 1-2, évaluant l'efficacité et la tolérance de l'ABTL0812 en association avec le paclitaxel et le carboplatine, chez des patients ayant un cancer endométrial avancé ou ...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF2583

Étude Endoluung : étude de phase 1-2, évaluant l'efficacité et la tolérance de l'ABTL0812 en association avec le paclitaxel et le carboplatine, chez des patients ayant un cancer endométrial avancé ou un cancer du poumon non à petites cellules.

Woman and Man | 18 years and more

Extract

Le cancer se développe à partir de cellules normales qui se multiplient de manière anormale pour former une masse ou une tumeur. Le cancer de l'endomètre est la 4e cause de cancer chez la femme en France. L'endomètre est le revêtement intérieur de la paroi du corps de l'utérus, la partie de l'utérus où se déroule la grossesse. Le plus souvent, les cancers de l'endomètre prennent naissance à partir d'une cellule de la première couche de l'endomètre, l'épithélium. Ils sont alors qualifiés de carcinomes Le cancer du poumon non à petites cellules représente 85 à 90 % de l’ensemble des cancers du poumon, 4e cause des cancers les plus fréquents en Europe. Il se différencie du cancer du poumon à petites cellules par la manière dont les cellules tumorales apparaissent au microscope. Les trois principaux types de cancers du poumon non à petites cellules sont les carcinomes épidermoïdes, les adénocarcinomes et les carcinomes du poumon à grandes cellules. Le traitement de ces cancers repose sur la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie, l'hormonothérapie et la thérapie ciblée. L’ABTL0812 est une petite molécule qui active des récepteurs PPAR et le gène TRIB, entrainant l’inhibition de la croissance tumorale qui est excessivement activée dans la plupart des cancers humains. Le paclitaxel et la carboplatine agissent en ralentissant ou en bloquant la croissance des cellules cancéreuses afin de pouvoir les détruire. L’objectif de cette étude est d’évaluer l'efficacité et la sécurité de l’ABTL0812 en association avec du paclitaxel et du carboplatine chez des patients ayant un cancer de l'endomètre de stade avancé ou un cancer du poumon non à petites cellules squameux. L’étude se déroulera en 2 phases. La 1ère phase comprendra 2 étapes : * Lors de la 1ère étape, les patients recevront de l’ABTL0812 PO seul pendant 7jours. La dose du ABTL0812 sera régulièrement augmentée par groupe de patient afin de déterminer la dose la mieux adaptée à administrer lors de la deuxième étape. Puis les patients recevront de l ’ABTL0812 en association avec du paclitaxel et carboplatine. Le traitement sera répété jusqu’à 8 cures en l’absence de progression et d’intolérance au traitement. * Lors de la 2ème étape, les patients recevront de l’ABTL0812 seul, à la dose la mieux adaptée établie lors de la première phase, 3 fois par jour. Le traitement sera répété pendant au moins 12 mois en l’absence de progression ou d’intolérance au traitement. Lors de la 2ème phase, les patients recevront de l’ABTL0812 seul à la dose la mieux adaptée établie lors de la 1ère étape, en association avec du paclitaxel et du carboplatine. Le traitement sera répété jusqu’à 8 cures en l’absence de progression ou d’intolérance au traitement. Les patients seront suivis pendant une durée maximale de 24 mois après le début de l’étude.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 1-2, non randomisée, en groupes parallèles et multicentrique. L’étude se déroule en 2 phases : 1 - Phase 1 : phase comprend 2 étapes : * Étape 1 (escalade de dose) : les patients reçoivent dans un premier temps de l’ABTL0812 PO seul pendant 7 jours, selon un schéma d’escalade de dose. Puis les patients reçoivent de l ’ABTL0812 PO en association avec du paclitaxel IV et du carboplatine IV. Le traitement est répété jusqu’à 8 cures en l’absence de progression de la maladie et de toxicités. * Étape 2 (extension de dose) : les patients reçoivent de l’ABTL0812 PO seul, à la dose recommandée établie lors de l’étape 1, 3 fois par jour. Le traitement est répété pendant au moins 12 mois en l’absence de progression de la maladie et de toxicités. 2 - Phase 2 : les patients reçoivent de l’ABTL0812 PO, à la dose recommandée établie lors de l’étape 1, en association avec du paclitaxel IV et du carboplatine IV. Le traitement est répété jusqu’à 8 cures en l’absence de progression de la maladie et de toxicités. Les patients sont suivis pendant une durée maximale de 24 mois.;


Primary objective

Évaluer la fréquence des événements indésirables émergents.;


Secondary objective

Évaluer le taux de réponse objective. Évaluer la survie sans progression. Évaluer le temps jusqu'à progression. Évaluer la durée de réponse.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Cancer de l'endomètre avancé, métastatique ou récurrent, de tous les types histologiques, à l'exception du carcinosarcome et du léïomyosarcome.
  • Cancer du poumon non à petites cellules squameux confirmé histologiquement, cytologiquement ou radiologiquement (stade 3b non irradiant ou stade 4b).
  • Biopsie tumorale
  • Au moins une lésion mesurable radiographiquement par tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique selon les critères RECIST v1.1.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Espérance de vie ≥ 3 mois.
  • Fonction hématologique : polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L, plaquettes ≥ 100 x 109/L et hémoglobine ≥ 10 g/dL.
  • Fonction hépatique : bilirubine sérique ≤ 1,5 x LNS, phosphatase alcaline ≤ 2,5 x LNS (≤ 5x LNS dans le cas de métastase du foie), transaminases ≤ 2,5 x LNS (≤ 5 x LNS dans le cas de métastase du foie).
  • Fonction rénale : clairance de la créatinine ≥ 50 mL/min (formule de Cockcroft-Gault) ou créatinine sérique ≤ 1,5 x LNS.
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins pendant 6 mois après la fin de du traitement à l’étude.
  • LTest de grossesse sérique négatif 7 jours avant le début du traitement de l’étude.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Tumeurs mixtes, neuroendocrinien ou adénocarcinome.
  • Métastases symptomatiques du cerveau. Les patients ayant des métastases du cerveau asymptomatiques, traitées à doses constantes de stéroïdes 1 mois avant l'entrée dans l'étude et sans neuropathie périphérique de niveau ≥ 2 sont autorisés.
  • Anomalies gastro-intestinales, syndromes de malabsorption ou autres anomalies gastro-intestinales pouvant altérer l'absorption du traitement de l’étude
  • Insuffisance cardiaque congestive de classe ≥ 3 (NYHA), infarctus du myocarde dans les 12 mois précédant l’étude, angor de poitrine instable, arythmie cardiaque instable nécessitant un traitement médical, hypertension prouvée et non contrôlée, Les patients ayant une hypertension contrôlée par traitement antihypertenseur sont autorisés.
  • Traitement antérieur par inhibiteur de la voie PI3K / Akt / mTOR.
  • Traitement antérieure par chimiothérapie adjuvante ou coadjuvante administrée dans les 6 mois précédent l'inclusion du patient.
  • Toxicités non revenues à un grade ≤ 2 liées aux thérapies antérieures (ex : chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie).
  • Toute condition médicale, psychiatrique ou anomalie de laboratoire pouvant empêcher le patient de se conformer aux contraintes du protocole ainsi qu’au suivi de l’étude ou interférer avec le traitement de l’étude.
  • Incapacité à avaler un traitement.
  • Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.