EORTC 21011 : Essai de phase 3 randomisé évaluant l'efficacité d'une PUVA thérapie associée ou non au bexarotène chez des patients ayant une mycose fongoïde. [Informations issues du registre américain...

Update Il y a 4 mois
Reference: RECF0239

EORTC 21011 : Essai de phase 3 randomisé évaluant l'efficacité d'une PUVA thérapie associée ou non au bexarotène chez des patients ayant une mycose fongoïde. [Informations issues du registre américain PDQ et traduites par l'INCa] [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

L'objectif de cet essai est d'évaluer l'efficacité du bexarotène (Targrétin®) associé à une PUVA thérapie chez des patients ayant une mycose fongoïde. La PUVA thérapie consiste en l'irradiation du corps par les rayons ultra-violets A (U.V.A.) après la prise d'un médicament photo-sensibilisant. Les patients seront répartis de façon aléatoire entre deux groupes de traitement. Dans le premier groupe, les patients recevront une PUVA thérapie avec méthoxsalène par voie orale administré 2 h avant une irradiation totale du corps par UVA. Cette PUVA thérapie sera réalisée 3 fois par semaine. Dans le deuxième groupe, les patients recevront la même PUVA thérapie ainsi que du bexarotène par voie orale 1 fois par jour. Dans les deux groupes, la durée du traitement sera de 16 semaines en absence de progression de la maladie ou de mauvaise tolérance.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 3, randomisé et multicentrique. Les patients sont randomisés en 2 bras de traitement : - Bras A : Les patients reçoivent une PUVA thérapie avec méthoxsalène oral administré 2 h avant une irradiation totale du corps par UVA. Cette PUVA thérapie est administrée 3 fois par semaine. - Bras B : Les patients reçoivent du béxarotène par voie orale 1 fois par jour et une PUVA thérapie réalisée selon les mêmes modalités que dans le bras A. Dans les 2 bras, le traitement est répété 16 semaines en l’absence de rémission clinique complète, de progression de la maladie ou de toxicité inacceptable. Les patients sont suivis toutes les 8 semaines jusqu'à progression ou récidive.;


Primary objective

Evaluer la dose cumulative d’AVA nécessaire pour atteindre une réponse clinique complète.;


Secondary objective

Comparer le taux de réponse globale (réponse complète et réponse partielle). Comparer la durée de la réponse clinique complète et le temps jusqu’à progression. Comparer le nombre de séances de PUVA nécessaires pour atteindre une réponse clinique complète. Evaluer le nombre de sorties d’essai. Evaluer la tolérance.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Mycose fongoïde histologiquement confirmée, de stade IB ou IIA, confirmée par biopsie.
  • Thérapie à l'interféron de plus de 3 mois.
  • Corticostéroïdes topiques de plus d'1 mois.
  • Irradiation aux électrons de la peau totale de plus de 6 mois.
  • Radiothérapie superficielle de plus d'1 mois.
  • Photophérèse de plus de 3 mois.
  • Délai d'au moins 1 mois depuis la dernière photothérapie UVB/PUVA.
  • Délai d'au moins 1 mois depuis la prise d'un traitement à base de rétinoïdes, de la prise de composés de bêta-carotène, de médicaments topiques (bains de goudron, de houille).
  • Indice de Karnofsky ≥ 60%.
  • Données hématologiques : globules blancs ≥ 2000 /mm3, hémoglobine ≤ 9 g/dL.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases ≤ 2,5 x LNS, bilirubine
  • Fonction rénale : calcium ≤ 11,5 mg/dL, créatinine
  • Capacité d'éviter des expositions prolongées au soleil.
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant l'essai et jusqu'à 3 mois après. Test de grossesse négatif.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Insuffisance cardiaque de stade III-IV (NYHA).
  • Antécédent de pancréatite.
  • Maladie grave concomitante ou infection qui pourrait nuire à la participation à l’essai.
  • Consommation d’alcool concomitante excessive.
  • Photosensibilité due à des causes intrinsèques (lupus) ou extrinsèques (produits photosensibles).
  • Hypersensibilité aux rétinoïdes ou à l’hypervitamine A.
  • Diabète non contrôlé, maladie thyroïdienne non contrôlée.
  • Chimiothérapie systémique combinée antérieure, chimiothérapie topique de moins de 3 mois.
  • Autre thérapie anticancéreuse concomitante.
  • Autre médication concomitante avec toxicité pancréatique ou connue pour augmenter la concentration de triglycérides.
  • Antécédent ou cancer concomitant (excepté carcinome in situ du col utérin traité ou cancer cutané basocellulaire ou squameux).
  • Incapacité à participer à un essai clinique pour des raisons psychologiques, familiales, sociologiques ou géographiques.
  • Participation antérieure à un autre essai avec bexarotène.
  • Femme enceinte ou allaitant.