Etude MYOCAC : étude visant à évaluer l’expression de la myostatine musculaire au cours de la cachexie chez des patients ayant un cancer du côlon.

Update l'année dernière
Reference: RECF3179

Woman and Man | Between 40 years et 80 years

Extract

La cachexie est un affaiblissement profond de l’organisme lié à une dénutrition très importante. Ce n’est pas une maladie en elle-même, mais le symptôme d’une autre. Les cancers et leurs traitements sont en effet source d’une dénutrition importante. La cachexie est présente chez environ 50% des patients ayant un cancer et se définit par un syndrome clinique et métabolique avec perte de poids aux dépens du tissu adipeux, ou graisseux, et du tissu musculaire squelettique, entrainant une maigreur extrême. La myostatine est un facteur de croissance qui régule négativement la croissance musculaire. Son rôle a bien été établi dans les modèles murins (souris ou rat) mais aucune démonstration n’a encore été faite chez les patients ayant un cancer. L’objectif de cette étude est de démontrer l’existence d’une association entre l’expression de la myostatine au niveau des muscles et le degré de cachexie musculaire chez des patients ayant un cancer du côlon. Les patients auront une résection de leur cancer du côlon selon les pratiques habituelles du centre. Un scanner au niveau de l’abdomen sera réalisé dans le cadre du suivi de la pathologie. Un prélèvement de muscle sera effectué lors de l’intervention chirurgicale sous anesthésie générale. La force musculaire des membres inférieurs et supérieurs sera déterminée avant l’intervention chirurgicale, à 1 mois, 3 mois et 6 mois après l’opération. A ces mêmes occasions, un prélèvement sanguin sera réalisé. Les patients seront suivis selon les procédures habituelles du centre pour leur cancer.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude descriptive et monocentrique. Un scanner abdominal est réalisé dans le cadre du suivi de la pathologie au niveau L3 pour déterminer l’index de masse musculaire. Un prélèvement musculaire est effectué lors de la résection sous anesthésie générale de la tumeur du colon pour déterminer le niveau d’expression musculaire de la myostatine. La force musculaire des membres inférieurs et supérieurs est déterminée avant la résection, à 1 mois, 3 mois et 6 mois post-opératoire. A ces mêmes occasions, un prélèvement sanguin est réalisé. Les patients sont suivis selon les procédures habituelles du centre pour leur pathologie.;


Primary objective

Démontrer l’existence d’une corrélation entre l’expression musculaire de la myostatine et le degré de cachexie musculaire.;


Secondary objective

Non communiqué.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 40 ans et ≤ 80 ans.
  • Premier diagnostic de cancer du côlon nécessitant une chirurgie avec ou sans traitement adjuvant.
  • Affiliation à un régime de sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Administration de corticostéroïdes
  • Maladie de la thyroïde traitée.
  • Pathologie chronique sévère pendant le traitement : pathologies neuromusculaires, insuffisance rénale nécessitant une dialyse, maladie pulmonaire obstructive chronique).
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familliales, sociales ou géographiques.
  • IMC > 30.