Étude BP29262 : Étude de phase 2, randomisée, en double aveugle, comparant l’efficacité et la tolérance d’un traitement associant vanucizumab (RO5520985) et une chimiothérapie standard de type FOLFOX ...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF2456

Étude BP29262 : Étude de phase 2, randomisée, en double aveugle, comparant l’efficacité et la tolérance d’un traitement associant vanucizumab (RO5520985) et une chimiothérapie standard de type FOLFOX par rapport à un traitement associant bévacizumab (Avastin®) et une chimiothérapie standard de type FOLFOX, chez des patients ayant un cancer colorectal métastatique non traité antérieurement. [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cette étude est de comparer l’efficacité et la tolérance d’un traitement associant vanucizumab (RO5520985) et une chimiothérapie standard de type FOLFOX par rapport à un traitement associant bévacizumab et une chimiothérapie standard de type FOLFOX, chez des patients ayant un cancer colorectal métastatique non traité antérieurement. Les patients seront répartis de façon aléatoire en deux groupes : Les patients du premier groupe recevront un traitement d’induction, comprenant du bévacizumab et une chimiothérapie standard de type mFOLFOX-6 à base de 5-fluorouracile (5-FU), de l’acide folinique et de l'oxaliplatine, administré en perfusion intraveineuse au premier jour de chaque cure. Ce traitement sera répété toutes les deux semaines pendant huit cures. Les patients recevront ensuite un traitement de maintenance, comprenant du bévacizumab, du 5-fluorouracile (5-FU) et de l’acide folinique, administré en perfusion intraveineuse au premier jour de chaque cure. Ce traitement sera répété toutes les deux semaines jusqu’à la rechute ou l’intolérance. Les patients du deuxième groupe recevront un traitement d’induction, comprenant du vanucizumab et une chimiothérapie standard de type mFOLFOX-6, administré en perfusion intraveineuse au premier jour de chaque cure. Ce traitement sera répété toutes les deux semaines pendant huit cures. Les patients recevront ensuite un traitement de maintenance, comprenant du vanucizumab, du 5-fluorouracile (5-FU) et de l’acide folinique, administré en perfusion IV à J1 de chaque cure. Ce traitement sera répété toutes les deux semaines jusqu’à la rechute ou l’intolérance. Dans le cadre de cette étude, ni le patient, ni le médecin ne connaitront le type de traitement attribué (bévacizumab ou vanucizumab).


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 2, randomisée, en double aveugle, et multicentrique. Les patients sont randomisés en deux bras : - Bras A : les patients reçoivent un traitement d’induction, comprenant du bévacizumab et une chimiothérapie standard de type mFOLFOX-6 à base de 5-fluorouracile (5-FU), de l’acide folinique et de l'oxaliplatine, administré en perfusion IV à J1 de chaque cure. Ce traitement est répété tous les 14 jours pendant 8 cures. Les patients reçoivent ensuite un traitement de maintenance, comprenant du bévacizumab, du 5-fluorouracile (5-FU) et de l’acide folinique, administré en perfusion IV à J1 de chaque cure. Ce traitement est répété tous les 14 jours jusqu’à progression ou toxicité. - Bras B : les patients reçoivent un traitement d’induction, comprenant du vanucizumab et une chimiothérapie standard de type mFOLFOX-6, administré en perfusion IV à J1 de chaque cure. Ce traitement est répété tous les 14 jours pendant 8 cures. Les patients reçoivent ensuite un traitement de maintenance, comprenant du vanucizumab, du 5-fluorouracile (5-FU) et de l’acide folinique, administré en perfusion IV à J1 de chaque cure. Ce traitement est répété tous les 14 jours jusqu’à progression ou toxicité.;


Primary objective

Évaluer la survie sans progression selon RECIST v 1.1.;


Secondary objective

Évaluer le taux de réponse objective (RECIST v 1.1). Évaluer la durée de la réponse. Évaluer la survie globale. Évaluer l’incidence des évènements indésirables. Évaluer la pharmacocinétique de vanucizumab.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Cancer colorectal métastatique histologiquement ou cytologiquement confirmé non éligible à une résection chirurgicale potentiellement curative.
  • Patient ayant récupéré de toute toxicité majeure d’un traitement antérieur (grade
  • Au moins une lésion métastatique mesurable selon RECIST v 1.1.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Fonction hématologique, hépatique, rénale et cardiovasculaire adéquate.
  • Test de grossesse négatif requis avant l’entrée dans l’étude.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Toute thérapie systémique antérieure y compris une chimiothérapie, un traitement par des anticorps ou par des inhibiteurs de tyrosine kinase, une immunothérapie, ou une hormonothérapie avant la première administration du traitement à l’étude.
  • Radiothérapie antérieure dans les 28 jours avant le début du traitement à l’étude, excepté une radiothérapie palliative pour des lésions osseuses dans les 7 jours précédant la première administration du traitement à l’étude.
  • Traitement en cours par des anticoagulants (comme la warfarine ou d'autres coagulants dérivés de la coumarine) à des doses thérapeutiques dans les 7 jours avant la première administration du traitement à l’étude. L'utilisation prophylactique de l'héparine non fractionnée ou l’héparine de bas poids moléculaire (HBPM) est autorisée (comme l'énoxaparine 40 mg/jour).
  • Chirurgie majeure, biopsie ouverte, ou lésion traumatique significative dans les 28 jours avant le début du traitement à l’étude, ou l'anticipation de la nécessité d'une intervention chirurgicale majeure au cours de l'étude, ou patient n’ayant pas récupéré des effets secondaires d'une telle procédure.
  • Métastases du Système Nerveux Central (SNC) symptomatique ou méningite carcinomateuse, excepté les patients asymptomatiques cliniquement stables, ayant terminé le traitement précédent (y compris la radiothérapie et/ou la chirurgie) à 4 semaines ou plus avant l'administration du traitement à l’étude, ne recevant pas un traitement par des stéroïdes ou traitement anticonvulsif pour toute atteinte du SNC.
  • Infection active nécessitant l’administration des antibiotiques par voie intraveineuse.
  • Maladie auto-immune active non contrôlée par des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), ou des corticostéroïdes inhalés, ou l'équivalent de ≤ 10 mg/jour de prednisone.
  • Neuropathie périphérique sensorielle de grade > 2.
  • Maladie cardiovasculaire ou cérébrovasculaire significative dans les 6 mois précédant la première administration du traitement à l’étude.
  • Preuve de diathèse hémorragique ou coagulopathie significative (en l'absence d'anticoagulation thérapeutique).
  • Antécédent de troubles gastro-intestinaux ou troubles gastro-intestinaux en cours.
  • Antécédent d’hémorragie bronchopulmonaire de grade ≥ 2 (NCI CTCAE), dans les 4 semaines précédant la première administration du traitement à l’étude.
  • Plaie ouverte ou grave ou ne guérissent pas, ulcère actif, ou fracture osseuse non traitée.
  • Déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase (DPD) connu, ou polymorphisme du gène thymidylate synthase prédisposant le patient au développement de toxicités sous 5-FU.
  • Antécédent de malignité dans les 5 années précédentes, à l'exception du carcinome du col utérin in situ traité convenablement, ou du carcinome cutané basocellulaire ou squameux, ou du cancer de la prostate localisé, ou du carcinome canalaire in situ traité chirurgicalement à visée curative.
  • Toute autre condition, maladie, dysfonctionnement métabolique, infection et/ou inflammation active ou non contrôlée, état mental ou physique, ou résultat de laboratoire qui pourrait interférer avec la participation du patient à l'étude clinique, la sécurité du patient, l’observance aux procédures de l’étude et l'interprétation des résultats.
  • Patient ayant participé à un essai clinique avec un produit à l’étude durant les 28 jours précédant la première administration du traitement à l’étude.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.