Étude GEP13-NeoTOP : étude de phase 2 évaluant l’efficacité d’un traitement par FEC 100 suivi d’un traitement associant docétaxel, trastuzumab et pertuzumab ou d’un traitement associant docétaxel, car...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF2493

Étude GEP13-NeoTOP : étude de phase 2 évaluant l’efficacité d’un traitement par FEC 100 suivi d’un traitement associant docétaxel, trastuzumab et pertuzumab ou d’un traitement associant docétaxel, carboplatine, trastuzumab et pertuzumab, en traitement néoadjuvant, selon le statut de la Topoisomérase 2 (TOP2A), chez des patientes ayant un cancer du sein opérable, HER2-positif.

Woman Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité d’un traitement par FEC 100 suivi d’un traitement associant docétaxel, trastuzumab et pertuzumab ou d’un traitement associant docétaxel, carboplatine, trastuzumab et pertuzumab, en traitement néoadjuvant, selon le statut de la Topoisomérase 2, chez des patientes ayant un cancer du sein opérable, HER2-positif. Les patientes seront réparties en deux groupes selon le statut de la Topoisomérase 2 (TOP2A) : Les patientes du premier groupe, présentant une TOP2A amplifiée, recevront une chimiothérapie de type FEC 100 à base de 5-Fluorouracile (5-FU), d’épirubicine et du cyclophosphamide administrée en perfusion intraveineuse toutes les trois semaines pendant trois cures, suivie d’un traitement associant docétaxel, trastuzumab et pertuzumab administré en perfusion intraveineuse toute les trois semaines. Les patientes du deuxième groupe, présentant une TOP2A non amplifiée, recevront un traitement associant docétaxel, carboplatine, trastuzumab et pertuzumab administré en perfusion intraveineuse toute les trois semaines. Trois à quatre semaines après la fin du traitement, les patientes bénéficieront d’une exérèse chirurgicale. Dans le cadre d’une étude ancillaire, une tomographie par émission de positons (TEP) sera réalisée avant et après la première cure de traitement, afin d’identifier des biomarqueurs permettant de prédire la réponse au traitement.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 2, non randomisée et multicentrique. Les patientes sont réparties en deux groupes selon le statut de la Topoisomérase 2 (TOP2A) : - Bras A (TOP2A amplifiée) : les patients reçoivent une chimiothérapie de type FEC 100 à base de 5-Fluorouracile (5-FU), d’épirubicine et du cyclophosphamide administrée en perfusion IV toutes les 3 semaines pendant 3 cures, suivie d’un traitement associant docétaxel, trastuzumab et pertuzumab administré en perfusion IV toute les 3 semaines. - Bras B (TOP2A non amplifiée) : les patientes reçoivent un traitement associant docétaxel, carboplatine, trastuzumab et pertuzumab administré en perfusion IV toute les 3 semaines. Trois à 4 semaines après la fin du traitement, les patientes bénéficient d’une exérèse chirurgicale. Dans le cadre d’une étude ancillaire, une TEP est réalisée après la première cure de traitement et comparée au scanner réalisé avant le traitement afin d’identifier des biomarqueurs permettant de prédire la réponse au traitement.;


Primary objective

Évaluer le taux de réponse pathologique complète selon la classification de Chevallier.;


Secondary objective

Rechercher des facteurs prédictifs de réponse aux traitements (à base d’anthracycline et sans anthracycline). Évaluer le taux de réponse pathologique complète selon la Classification de Sataloff. Évaluer la réponse tumorale pathologique (Residual Cancer Burden RCB) à la chirurgie, selon Symmans. Évaluer le taux de réponse clinique et radiologique selon les critères OMS. Évaluer de façon précoce la réponse aux traitements par TEP. Évaluer le taux de chirurgie mammaire conservative. Évaluer la tolérance aux traitements. Évaluer le bénéfice en termes de survie globale et survie sans progression.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Cancer du sein histologiquement prouvé, dont le diamètre clinique tumoral > 1 cm (cT1c, cT2-3, cT4a).
  • Stade pN+ ou pN0 (classification TNM).
  • Statut récepteurs hormonaux négatifs (défini comme RE et RP
  • Statut HER2 positif (défini comme IHC score 3+ ou FISH/SISH/CISH positif).
  • Maladie mesurable selon RECIST 1.1.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Fonction hématologique : neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L, hémoglobine >= 9 g/dL, plaquettes >= 100 x 109/L, leucocytes > 3 x 109/L.
  • Fonction hépatique : bilirubine totale ≤ 1,5 x LNS, transaminases
  • Fonction rénale : créatinine sérique ≤ 1,5 x LNS ou clairance de la créatinine ≥ 50 mL/min.
  • Fonction Métabolique satisfaisantes : taux de magnésium et de calcium normal.
  • Fonction cardiaque : FEVG ≥ 50% dans les 4 semaines avant l’inclusion.
  • Patient affilié à la sécurité sociale ou bénéficie d’un tel régime.
  • Contraception efficace pour les femmes en âge de procréer jusqu’à 7 mois après la fin du traitement.
  • Capacité à se conformer aux contraintes du protocole.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Traitement antérieur par chirurgie, radiothérapie, hormonothérapie ou chimiothérapie.
  • Traitement antérieur pour un nouveau cancer du sein.
  • Traitement antérieur par chirurgie pour la maladie ou par un curage axillaire premier.
  • Traitement antérieur par docétaxel ou par un anticorps monoclonal anti-HER2 (trastuzumab ou pertuzumab).
  • Traitement concomitant en cours à base de phénytoïne.
  • Chirurgie majeure dans les 30 jours précédant le début du traitement.
  • Antécédent d’allergie aux traitements de l’étude ou aux excipients.
  • Métastases cliniquement ou radiologiquement détectables (M0).
  • Maladie cardiaque non contrôlée ou contre-indiquant l’utilisation des anthracyclines.
  • Cancer du sein bilatéral ou multifocal.
  • Toute autre forme de cancer du sein que celles décrites dans les critères d’inclusion, et en
  • particulier les formes inflammatoires et/ou négligées (T4b ou T4d).
  • Autre maladie concomitante grave et/ou non contrôlée qui pourrait compromettre la participation à l'étude, comme :
  • Insuffisance cardiaque, rénale, médullaire, respiratoire ou hépatique, dyspnée.
  • Toute pathologie cardiovasculaire significative (incluant infarctus du myocarde, angine de poitrine instable, insuffisance cardiaque congestive symptomatique, arythmie cardiaque non contrôlée, hypertension mal contrôlée) dans l’année précédant l’inclusion.
  • Diabète non contrôlé.
  • Anomalie neurologique ou psychiatrique significative.
  • Atteinte du système nerveux central (SNC) symptomatique ou évolutive, ou présence de métastases au bilan initial.
  • Neuropathie périphérique de grade > 2.
  • Infection urinaire aiguë, cystite hémorragique en cours.
  • Antécédent de deuxième cancer, à l'exception du carcinome du col utérin in situ, ou du carcinome cutané basocellulaire considéré comme guéri.
  • Sérologie VIH positive.
  • Impossibilité de se soumettre au suivi médical de l'étude pour des raisons géographiques, sociales ou psychiques.
  • Antécédent de non-respect des traitements médicaux, ou réticence ou incapacité à se conformer au protocole.
  • Patiente privée de liberté ou sous tutelle.
  • Patient ayant participé à un essai clinique avec un produit à l’étude durant les 30 jours précédents.
  • Femme enceinte, susceptible de l’être, ou en cours d’allaitement.